Accueil

CPRIA Alsace

Communiquer, Partager, Réunir, Innover, Agir,
ensemble, pour le dialogue social dans l’Artisanat en Alsace

L’Artisanat premier employeur de France et d’Alsace

L'Artisanat, premier entreprise de FranceL’Artisanat compte 1 300 000 entreprises, qui emploient en moyenne quatre salariés. La relation entre le chef d’entreprise et ses salariés y est quotidienne. Mais l’entreprise artisanale n’est pas dimensionnée pour organiser en interne le dialogue entre employeur et salarié.

Les objectifs de l’accord du développement du dialogue social

A travers l’accord du 12 décembre 2001 l’UPA, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO, et la CGT, ont souhaité :

  • Mettre en œuvre un dialogue social adapté,
  • Permettre au chef d’entreprise de se libérer de sources de tension,
  • Donner de la visibilité aux 3 000 000 de salariés et compagnons des entreprises artisanales,
  • Renforcer la proximité entre les besoins des entreprises artisanales et ceux de leurs salariés,

Les spécificités du dialogue social dans l’Artisanat

1/ La négociation
Du ressort exclusif des branches professionnelles, elle se trouve renforcée par la mise en place de l’accord.

2/ La Commission Paritaire Régionale Interprofessionnelle de l’Artisanat
Lieu d’échanges et de dialogue entre représentants patronaux et salariés de l’Artisanat, la CPRIA permet d’organiser le dialogue social au niveau de la région et non pas dans l’entreprise.

3/ Les entreprises artisanales contribuent au développement du dialogue social en y consacrant 0.15 % de leur masse salariale : 0.07 % sont destinés aux branches, les 0.08 % restant servent à financer le fonctionnement et les travaux des CPRIA.

Ce site Internet est une des concrétisations des travaux de la CPRIA Alsace.